C'est en lisant un post sur une page facebook que je réalise à quel point le temps passe vite pour ce blog créé en 2008. Il y a 10 ans, Jann Halexander chantait sur scène, puis sur disque un an plus tard, 'J'Aimerais J'Aimerais'. C'était bien avant les manifestations violentes contre le mariage pour tous. A l'époque, l'intellectuel Philippe Ariño, homosexuel, chrétien ne manifestait pas encore son opposition au mariage entre individus de même sexe et était l'un des rares à parler de la culture LGBT dans sa diversité, sa complexité (il n' a d'ailleurs pas arrêté). Les films de Rémi Lange, symbole d'une culture queer foutraque, subversive avaient encore droit de cité dans des festivals LGBT qui avec le temps, se sont complètement embourgeoisés. Le Politiquement Correct ne faisait pas les ravages que l'on connaît maintenant (avec son lot d'hypocrisies, pour corollaire). Et Jann Halexander n'avait pas froid aux yeux quand il chantait l sur près de 7 minutes, les amours contrariés entre Antoine, 20 ans, fils de maraîchers, au fin fond d'une Vendée et un député obsédé par son image publique. La chanson allait même donner vie à un moyen-métrage, du même titre, dsitribué dans les fnacs !

10 ans plus tard, bien des choses ont changé et l'artiste lui-même, devenu un peu plus 'mainstream' (grand public) , de son propre aveu, ne chante plus cette chanson en concert. Oui, les choses ont changé, et c'est parfois dommage

L.M